caleçon


caleçon

caleçon [ kalsɔ̃ ] n. m.
• 1643; it. calzone « vêtement d'homme ou de femme »
1Sous-vêtement masculin, culotte à jambes longues (caleçon long) ou, plus souvent, courtes. Il préfère le caleçon, les caleçons au slip. Caleçon de soie. Être en caleçon. Spécialt, vieilli Caleçon de bain. maillot, 2. slip.
2Pantalon de maille, très collant, pour femmes.

caleçon nom masculin (italien calzone, de calza, bas) Sous-vêtement masculin qui couvre le corps de la taille à mi-cuisses (caleçon court) ou de la taille aux chevilles (caleçon long) [s'emploie avec le même sens au singulier et au pluriel] ● caleçon (difficultés) nom masculin (italien calzone, de calza, bas) Nombre S'emploie aujourd'hui au singulier : être en caleçon (et non en caleçons). Remarque Auparavant, caleçons s'employait au pluriel (comme pantalons) pour désigner un vêtement unique. ● caleçon (expressions) nom masculin (italien calzone, de calza, bas) Caleçon de bain, caleçon très court pour le bain.

caleçon
n. m. Sous-vêtement masculin en forme de culotte collante, courte ou longue.
|| Caleçon de bain: maillot de bain fait d'un caleçon court. (V. slip de bain.)
|| (Afr. subsah.) Sous-vêtement couvrant le bas du tronc et parfois le haut des cuisses; slip, culotte.

⇒CALEÇON, subst. masc.
A.— Vx. Culotte descendant sous le genou et portée autrefois par les personnes des deux sexes. Porter un caleçon de soie. S'adossant au siège incliné, elle confiait à Thérèse le soin de tirer ses caleçons (BOYLESVE, La Leçon d'amour dans un parc, 1902, p. 67) :
1. Mme B..., après nous avoir dit qu'elle adorait son mari, nous raconte qu'il met des bas, qu'il porte des jarretières, et qu'il lui faut en été des petits caleçons en toile bleue, pareils à des culottes de suisse.
RENARD, Journal, 1889, p. 33.
B.— Culotte que les hommes portent sous le pantalon. Caleçon long, court; caleçon d'été, d'hiver.
P. métaph. :
2. ... la vieille fille savait que dessous sa flanelle l'avoué portait en outre un gilet et un caleçon en égoïsme.
CHAMPFLEURY, Les Bourgeois de Molinchart, 1855, p. 65.
Spécialement
1. Caleçon de bain. Culotte courte utilisée pour se baigner :
3. On me charge de vous demander quel jour de cette semaine vous viendrez? Jeudi, par exemple? Apportez votre caleçon; nous prendrons un bain.
FLAUBERT, Correspondance, 1878, p. 100.
2. Caleçon de combat, de lutte. Culotte courte portée par les lutteurs :
4. ... là, des engins de lutteur : huit à dix ceintures omnicolores, une en peau de buffle avec des anneaux de chanvre, une paire de caleçons de combat et plusieurs écharpes aux couleurs de l'invincible athlète : ...
L. CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 355.
Rem. 1. Le terme s'est employé indifféremment au sing. ou au plur. Mettre son (ses) caleçon(s); le sing. a fini par prévaloir. 2. On rencontre dans l'usage pop. ou fam. les formes arg. cal(e)bard et cal(e)cif (ce dernier plus fréquent dans l'usage fam.). À onze heures moins vingt, vous vous balladez (sic) encore en liquette et en calbard (R. FALLET, Banlieue Sud-Est, 1947, p. 28). T'es (...) en calecif jaune! (R. FALLET, Banlieue Sud-Est, 1947, p. 245).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. FÉR. Crit. t. 1 1787 : caleçon ou calçon : ,,L'e y est si muet que ce n'est presque pas la peine de l'écrire.`` Ds la docum. on rencontre les var. caneçon : ,,Mélanie disait (...) caneçon pour caleçon; mais doucement!... caneçon est dans l'État de la France pour 1692`` (A. FRANCE, Le Petit Pierre, 1918, p. 235) et même can'çon (cf. BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 197); cette prononc. de [l] par [n] est considérée comme vicieuse ds LITTRÉ. Pour la forme calecif, ROB. Suppl. 1970 donne également la var. calcif. Étymol. et Hist. a) 1563 calleson (de femme) (Inv. de Marie Stuart ds GAY); 1571 calçon (LA BOÉTIE, Regles de mariage de Plutarque, 30, p. 173 ds HUG.); b) 1643 caleçon (d'homme) (SCARRON, Recueil de quelques vers burlesques [R, 89] d'apr. RICHARDSON, p. 37); 1690 fig. il se faut garder des femmes qui portent le caleçon (FUR.); 1771 porter le caleçon (en parlant des femmes) (Trév.); 1916 calecif (arg. des faubourgs ds ESN.); 1946 calebar (arg. des ouvriers, ibid.). Empr. à l'ital. calzone « vêtement pour les hommes et les femmes », plur. calzoni [d'emploi plus fréq.] (WIND, p. 156; HOPE, p. 172), dér. de calza « id. », v. chausse. Fréq. abs. littér. : 218. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 129, b) 571; XXe s. : a) 367, b) 289.
DÉR. 1. Caleçonnade, subst. fém., péj. Spectacle dans lequel évoluent des personnages peu vêtus. — Vous avez tort (...) il y a des directeurs qui (...) pour se faire pardonner des tentatives purement commerciales et lucratives, sont prêts à jouer des auteurs nouveaux (...) Tenez, je puis vous en signaler un (...) Il possède la meilleure entreprise de caleçonnades qui soit sur la place (P. VIALAR, La Mort est un commencement, La Carambouille, 1949, p. 22). 1re attest. [ca 1930 d'apr. ROB. Suppl.] 1956 (P. GUTH. Le Naïf sous les drapeaux, I, I, p. 14 ds ROB. Suppl.); de caleçon, suff. -ade. 2. Caleçonner, verbe trans. Revêtir d'un caleçon. Nous partons par le chemin que j'ai pris pour venir, mais j'ai cette fois un cheval doux, on m'a caleçonné, ouaté, et je me suis suifé d'avance (J. VALLÈS, Jacques Vingtras, L'Enfant, 1879, p. 151). 1re attest. 1879 id.; de caleçon, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — HOPE 1971, p. 172. — KOHLM. 1901, p. 35. — RIVERAIN (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1971, p. 463 (s.v. caleçonnade). — SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 72 (s.v. calecif). — SAR. 1920, p. 28. — WIND 1928, p. 46, 156, 202.

caleçon [kalsɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1643; calçon, 1571; calleson (de femme), calçon, 1563; ital. calzone « vêtement d'homme ou de femme », plur. calzoni, de calza « chausse ». → Chausse.
1 Sous-vêtement masculin, culotte à jambes longues ou, plus souvent, courtes. || Il préfère le caleçon, les caleçons au slip. || Caleçon de toile, de flanelle. || Être en caleçon. || Porter un caleçon, des caleçons. || Des caleçons longs en flanelle. pop. Calebar, calecif.
REM. Caleçon, comme culotte, peut s'employer indifféremment au singulier ou au pluriel. || Mettre un caleçon, des caleçons.
1 Francion en classe, le caleçon passant hors de son haut-de-chausses jusqu'à ses souliers.
Charles Sorel, Vraye histoire comique de Francion, p. 138.
(1842). Anciennt. Sous-vêtement féminin descendant sous le genou. || Porter un caleçon, des caleçons de soie.
2 Simplement, comme une belle esclave qui sert de modèle, elle avait défait son corselet, ses bandelettes, ses caleçons fendus (…)
Pierre Louÿs, Aphrodite, I, 3.
2 a (1835, in D. D. L.). Vieilli. || Caleçon de nageur. || Caleçon de bain. Maillot (de bain), slip (de bain).
b Mod. Pantalon très collant pour les femmes, généralement en maille. || Un caleçon en coton, en soie. || Caleçons pour femmes enceintes.
3 (En franç. d'Afrique). Cache-sexe (slip n'est pas usuel).
DÉR. Caleçonnade. — V. Calebar, calecif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Calecon — Caleçon Pour les articles homonymes, voir Caleçon (homonymie). Homme portant un caleçon Un caleçon est un sous vêtement masculin habituellement court …   Wikipédia en Français

  • caleçon — CALEÇON. s. m. Vêtement qu on met sous le haut de chausse, qui couvre depuis la ceinture jusqu aux genoux. Caleçon de toile, de chamois, de ratine, etc. Se mettre en caleçon. Être en caleçon …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • caleçon — CALEÇON. s. m. Partie du vestement qu on met sous l habit ordinaire qui couvre depuis la ceinture, jusqu aux genoux ou jusqu aux pieds. Caleçon de toile, de chamois, de ratine, &c. se mettre en caleçon. estre en caleçon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Caleçon — Pour les articles homonymes, voir Caleçon (homonymie). Homme portant un caleçon Un caleçon est un sous vêtement masculin habituellement court qui ressemble à un short. Il se d …   Wikipédia en Français

  • CALEÇON — n. m. Vêtement de dessous en forme de pantalon ou de culotte et qui couvre le corps depuis la ceinture jusqu’aux genoux ou jusqu’à la cheville. Caleçon de toile, de laine, etc. Se mettre en caleçon. être en caleçon. Porter des caleçons. Caleçon… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • caleçon — nm., (sous vêtement pour hommes et femmes) : kalson nmpl. (Albanais.001, Saxel.002), kanessôn (St Martin Porte) || nms. (Cordon.083), kanesson (Chambéry, Morzine) ; (on) pâre de kalson <(un) paire de caleçons> (002), (on) pâ d kalson… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CALEÇON — s. m. Vêtement qu on met sous le pantalon ou la culotte, et qui couvre depuis la ceinture jusqu aux genoux. Caleçon de toile, de laine, etc. Se mettre en caleçon. Être en caleçon. Porter des caleçons. Caleçon de nageur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • caleçon — (ka le son ; caneçon est une prononciation vicieuse) s. m. Vêtement de dessous en forme de pantalon qui va de la ceinture aux genoux ou aux mollets.    Caleçon de bain, caleçon qui ne va guère qu à mi cuisse et que mettent les nageurs. HISTORIQUE …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • caleçon — n.m. Colis (prisons) : Cette semaine, pas de caleçon …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Calecon (homonymie) — Caleçon (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français